Flash info
  • Equipements de protection, demandez un remboursement de 50% sur vos achats. En savoir plus
  • [ Horaires d'ouverture => Nos établissements de La Rochelle et Saintes sont fermés le lundi 1er juin 2020 ]

4 mai 2020

Comment les artisans de Charente-Maritime vivent-ils la crise du Covdi19 ?

De nombreuses réponses à l’enquête CMA 17

Nos conseillers et nos élus de la CMA17 ont contacté par téléphone 2 572 entreprises artisanales de Charente-Maritime du 16 mars au 30 avril 2020 représentant tous les secteurs de l’Artisanat.

279 entreprises artisanales se sont également exprimées spontanément sur notre site cma17.fr pour faire entendre leur voix auprès des autorités en demandant principalement :

1/ Une plus grande réactivité sur le versement des aides financières,
2/ La prise en charge par les assurances des pertes d’exploitation,
3/ L’annulation des charges pendant la période du confinement,
4/ Une meilleure information sur les délais de prise en charge.

La CMA17 fait face à de très nombreuses demandes portant sur la complexité des aides mises en place (multiplicité des interlocuteurs, difficultés d’accès aux différentes plateformes, absence d’informations sur les délais) ce que résument parfaitement des artisans :

« Je n’arrive pas à trouver le formulaire et à qui faire cette demande et à qui l’adresser ? »

« Cela fait 30 minutes que j’essaie de m’inscrire mais au final échec »

Vous pouvez vous aussi faire entendre votre voix en répondant à notre enquête toujours en ligne.

Des entreprises fermées, des activités ralenties

Sans surprise, l’épidémie de COVID19 bouleverse profondément l’économie de nos entreprises et affecte le moral des dirigeants. Seules 43% des entreprises artisanales de Charente Maritime continuent d’exercer une activité en Avril 2020 principalement dans le secteur de l’alimentation et du Bâtiment.

Les territoires ruraux et le sud du département résistent mieux que les territoires urbains (La Rochelle, Rochefort) où la grande distribution semble plus présente et les îles où les restrictions de circulation ont pu généré des difficultés supplémentaires au maintien de l’activité.

Un besoin de soutien financier

Un important besoin de soutien financier des entreprises artisanales à l’arrêt ou en activité réduite a été observé. Il est encore plus marqué sur le mois d’avril 2020 où 80% des entreprises ont subi des baisses de chiffre d’affaires de 50% ou plus en comparaison de l’an dernier (soit 12 points de plus qu’en mars 2020).

Le manque de Fonds Propres des entreprises artisanales et la faiblesse de leur trésorerie constitue un signal alarmant pour l’économie du territoire. 62% des entreprises artisanales interrogées considèrent pouvoir tenir au maximum un mois avec leur trésorerie actuelle.

Le Fonds National de Solidarité d’un montant maximum de 1500 euros par mois a suscité bien évidemment dans ce contexte le plus grand nombre de questions posées aux conseillers de la CMA17. Celui-ci représente 20 213 aides sur la Charente-Maritime pour 26 Millions d’euros.

Cependant, tous les artisans n’ont pas déposé de demande ou eu la possibilité d’en bénéficier :

  • soit parce qu’ils étaient exclus du dispositif (entreprises ayant réalisé un bon chiffre d’affaires en mars 2020, entreprises en cours de radiation ou liquidation judiciaire, entreprises très récentes créées en 2020),
  • soit parce que le dispositif leur est apparu trop complexe (absence ou mauvaise connexion internet) ou inadapté à leur situation (les micro-entrepreneurs continuent souvent à bénéficier d’indemnisations de Pôle Emploi).

L’impossibilité d’accéder à une aide financière a créé un sentiment d’anxiété chez nombre de nos ressortissants :

Je ne rentre pas dans les critères en ce qui concerne les aides de l’Etat.”

Depuis un mois nous n’avons eu aucun client.”

Pouvez-vous me dire si nous avons le droit à à une aide ?”

Sur les 61% des entreprises ayant déposé une demande de Fonds National de Solidarité, nos artisans ont reçu un paiement par la DGFIP d’un montant moyen de 1307 euros par entreprise au 30 avril 2020.

L’aide forfaitaire de l’URSSAF

L’aide de l’URSSAF d’un montant forfaitaire maximum de 1250 euros nets cumulable avec le Fonds National de Solidarité bénéficie automatiquement aux entreprises créées avant le 1er janvier 2019 et ayant cotisé à la retraite complémentaire.

Le paiement de cette aide de l’URSSAF a concerné environ 80% de nos ressortissants.

Par ailleurs, il est encore trop tôt pour mesurer l’impact des aides de la Région Nouvelle Aquitaine dont la plateforme a ouvert le 15 avril dernier et les aides des intercommunalités qui se mettent progressivement en place sur le mois de mai.

Concernant le chômage partiel, seules 4852 entreprises artisanales de Charente Maritime déclarant des salariés pouvaient être éligibles à ce dispositif. Les personnes physiques en nom propre (micro-entrepreneurs et entrepreneurs individuels) étant par nature exclues du dispositif.

84% des demandes de chômage partiel ont fait l’objet d’une acceptation par les services de la Direccte au 30 avril 2020. Le solde étant constitué par des refus ou des demandes en attente de traitement.

Plus encore que le soutien financier, c’est aujourd’hui la volonté de reprendre l’activité qui domine chez les Artisans du territoire.

Préparer le reprise, s’équiper en masques, visières et gel …

Les artisans se heurtent à des difficultés d’approvisionnement de fournitures ou d’équipements de protection individuelle.

81% des artisans ont besoin de s’équiper en masques et protections individuelles pour continuer ou préparer leur reprise d’activité. Ils éprouvent des difficultés d’approvisionnement malgré la mise en place de plateformes nationales (CD Discount et La Poste) et les initiatives d’entreprises du territoire.

Vous êtes nombreux à vous interroger sur les conditions de la reprise en toute sécurité comme en témoigne cet artisan :

« Suite aux annonces de reprise d’activité pour la date du 11 mai, je souhaiterais être contacté pour avoir des précisions sur le protocole à tenir envers mes clients et moi-même afin d’être raccord avec les règles d’hygiène demandées par le gouvernement pour reprendre en tout sécurité… »

Même si la situation s’améliore progressivement, les artisans ouverts constatent que 35% de leurs fournisseurs habituels sont actuellement fermés.

Pour les fournisseurs ouverts, des références d’articles souvent manquants entraînent pour nos artisans des retards de fabrication ou de livraison. C’est le cas notamment des couturières (élastiques, tissu), des menuisiers (plexiglas) et dans une moindre mesure du Bâtiment sur les chantiers.

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Charente Maritime remercie les 2 851 Artisans qui ont pris le temps de répondre à cette enquête et incite tous les autres à y participer ou à rester informés de l’actualité artisanale.

60 000 pages de notre site cma17.fr ont été consultées depuis le 16 mars dernier, preuve que la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Charente Maritime répond à un véritable besoin d’information et d’accompagnement de tous les artisans dans cette période inédite.

Inscription à la newsletter