7 juin 2021

Retrouvez le parcours de Nadine, coiffeuse à Ecoyeux !

A l’occasion de la Semaine Nationale de l’Artisanat, retrouvez le parcours d’excellence de Nadine Moreau, artisane passionnée de Charente-Maritime.

Dans quelques semaines, Nadine Moreau refermera définitivement la porte de son salon. Cette coiffeuse, installée à Ecoyeux (17), part à la retraite et s’apprête à céder son affaire. Une page qui se tourne en douceur, grâce l’accompagnement de la Chambre de métiers et de l’artisanat.

Retour sur 48 ans de carrière réussie

Après 48 ans de coups de ciseaux, de mèches et de balayages, Nadine Moreau prépare doucement son départ à la retraite. Dans quelques mois, elle devrait ranger définitivement brosses et pinces. Car à 62 ans, cette coiffeuse historique d’Ecoyeux s’est enfin décidée à prendre sa retraite.

Installée  à son compte depuis 1983, celle qui a commencé la coiffure dès l’âge de 14 ans a une détermination sans faille. Après avoir fait ses gammes chez deux Meilleurs Ouvriers de France, elle cherche une place au début des années 1980. Elle tombe sur une annonce dans un petit journal, et pense qu’il s’agit d’un poste de coiffeuse. « Mais en réalité, la personne cherchait un repreneur. Je n’avais pas prévu d’ouvrir mon salon mais, en réfléchissant, je me suis dit que si je ne saisissais pas cette opportunité, quelqu’un d’autre allait le faire à ma place ! Et que dans quelques années, quand je voudrais m’installer, j’aurais une personne de plus à dégommer », plaisante la coiffeuse.

Alors, du haut de ses 24 ans, elle se lance dans l’entreprenariat. Et la suite, Nadine Moreau la résume à merveille, avec beaucoup d’humour : « Je n’ai pas réussi ma vie amoureuse, mais j’ai réussi ma carrière professionnelle ! »

Une reconnaissance accompagnée par la CMA17

D’ailleurs, en 2013, la coiffeuse décroche son titre de Maître Artisan. « C’est la CMA qui en a fait la demande pour moi. Ça a été une très belle récompense. Elle est venue valoriser mon travail, que j’ai toujours exercé avec beaucoup de passion. »

coiffeuse ecoyeux Nadine Moreau semaine nationale artisanat cma17 charente-maritime

Transmettre son entreprise : “Ma CMA, passeuse de relais !”

Mais à la soixantaine passée, le confinement du printemps 2020 a été une sorte de déclic pour Nadine Moreau. « Pendant deux mois, mon salon a été fermé. Ça ne m’était jamais arrivé. Je me suis rendu compte que j’avais consacré ma vie à la coiffure, mais que je n’avais pas pensé à moi. »

Alors, l’artisane se décide à vendre son affaire. « J’ai contacté ma conseillère à la CMA. Elle m’a aiguillée sur les démarches à faire pour la cession du salon. Elle m’a conseillée sur le prix à proposer, sur ma retraite, etc. On a fait plusieurs rendez-vous ensemble. Elle m’a été d’une aide précieuse. Et puis un jour, elle m’a appelée pour me dire qu’une jeune femme cherchait justement un salon ! »

Alors que le projet de rachat était en passe d’aboutir, il a finalement échoué. « Mais la CMA a été d’une réactivité incroyable et s’est tout de suite mise à m’aider à trouver un nouveau repreneur. J’en suis très reconnaissante. » Aujourd’hui, les démarches sont en cours et Nadine Moreau reste confiante. « J’ai entièrement confiance en la CMA, je sais que mon projet de cession va aboutir. »

Retrouvez les 12 portraits d’artisans de Nouvelle-Aquitaine

Inscription à la newsletter